27, la couverture !

Il est bien là, il est sorti, et vous le trouverez (bientôt !) en commande sur notre site et (déjà) en vente dans les meilleures librairies de France. Enfin, quelques-unes. Le 28 est déjà en préparation, bien sûr… Et si vous nous aimez, abonnez-vous, bien sûr !

couv_VV_27

Le 27 est en vue

Nous étions bien déçus de ne pouvoir vous le montrer au Marché de la poésie : le numéro 27 du Visage vert arrivera au tout début de l’été. Au sommaire, l’Anglais Thomas Burke avec deux nouvelles ; la suite de l’étude de Michel Meurger sur les loups et trois textes de fiction sur le même sujet (dus à la plume de Marie de France, Paul Lacroix et Élie Berthet) ; Maurice Level (et un essai de Jean-Luc Buard sur l’auteur) ; Saint-Pol-Roux (et un essai de Mikaël Lugan sur le poète) ;  l’Américaine Livia Llewellyn et sa très belle et contemporaine «Fournaise».

Et pour les abonnés, de belles cartes dont celle-ci…

femme-loup

710

Et six mois plus tard, le blog du Visage vert reprend vie pour vous signaler, amis et amies de Paris (ou de passage à Paris) que vous pourrez, de ce mercredi 8 juin au dimanche 12, nous rencontrer au Marché de la poésie, place Saint-Sulpice (et métro du même nom, ligne 4), stand 710. Nous y serons ces 5 jours, en compagnie de nos vaillants camarades du Black Herald. Et un bonheur ne venant jamais seul mais toujours accompagné de deux autres, nous avons également quelques ouvrages en vente à la Halle-Saint-Pierre, au pied de Montmartre, dans le contexte bisannuel des Éternels Éphémères. Et nous sommes en train de boucler le numéro 27 de la revue.

Avis de parution

L’un des nos lecteurs, François Baillon, après nombre de collaborations à diverses revues, vient de publier son premier roman : Les Journées doréfiées de Nathalie. Nous donnons ci-dessous le communiqué de presse. Et le lien pour tous les autres renseignements utiles :  http://www.editions-onde.com/boutique/les-journees-dorefiees-de-nathalie-francois-baillon/

COMMUNIQUE DE PRESSE_BAILLON_ONDE

Arcana : en mémoire du 13 novembre

Nos amis allemands du magazine Arcana. Magazin für Klassische und Moderne Phantastik viennent de publier un numéro spécial, numéroté 21 1/2 et daté 13 novembre 2015. Le sommaire de ce fascicule de 42 pages ne comprend que des auteurs français dont les textes furent publiés dans la presse allemande : Joseph Montet, Jean Lorrain, Catulle Mendès, Prosper Mérimée et Henri de Régnier. Robert N. Bloch, co-éditeur de la revue avec Gerhard Lindenstruth, insiste, dans l’éditorial, sur le rôle fondamental du fantastique français de l’autre côté du Rhin — du moins pour la période moderne. D’où cet amical hommage.

Contact : arcana@verlag-lindenstruth.de

Arcana n°21, 13 novembre 2015

Arcana n°21 1/2, 13 novembre 2015

C’est Noël 2015 ans après la Nativité, et…

… le Visage vert se doit de vous recommander, au tout dernier moment, quelques cadeaux selon son cœur.

• Bon, bien sûr, un abonnement au Visage vert, ça ne fait de mal à personne. Nos abonnés, nous le rappelons, reçoivent des suppléments de folie.

• Offrez-vous de toute urgence le catalogue de l’exposition Kuniyoshi, démon de l’estampe (Paris, Petit Palais, jusqu’au 16 janvier 2016). La voir, c’est mieux, mais le catalogue est si beau… Et tant qu’on est dans les catalogues extraordinaires, n’oubliez pas celui de l’exposition Darger.

• Et si vous investissiez dans l’avenir d’une somptueuse aventure éditoriale ? Les éditions Dystopia travaillent à la suite des aventures de la ville étrange d’Yirminadingrad. Un pari dément, comme tout ce que fait Dystopia. Lesquels ont publié cette année le Mont 84, d’Yves et Ada Rémy, superbe et labyrinthique continuation de leurs Soldats de la mer.

• Il y a aussi des livres fous. En voici un, émanation des bien nommées éditions Zones Sensibles. Vampyroteuthis infernalis vous plonge dans la métaphysique des très grands fonds et c’est peut-être, des publications de l’année 2015, l’ouvrage le plus proprement fantastique qui soit.

• Moins bizarre, encore que, Le Cinéma des damnés de Jacques Thorens, chez Verticales, danse frénétiquement dans les marges, via le portrait d’une salle de cinéma à nulle autre pareille, le Brady.

 

Excellentes fêtes à tous. Et comme la neige manque…

 

e14d0592bdb9767b115e4fa6a19d8502

 

 

Le Fleuve en Entropie le 18 décembre

Alors que les livres et revues de cette honorable maison se matérialiseront à compter du 14 décembre à la Halle Saint Pierre, dans le cadre des Éternels Éphémères (excellent endroit pour faire quelques cadeaux de Noël, livres, albums, gravures), l’un d’entre eux, Sur le Fleuve, fera tout seul son chemin vers la librairie Entropie, 198 boulevard Voltaire, à Paris, le 18 décembre, à partir de 19 heures. Nous vous y attendons avec quelques bonnes bouteilles et d’excellentes résolutions pour 2016. Et surtout, surtout, Yves Letort, l’auteur de l’ouvrage.

letort_couv