L’Heure du loup

Dans l’avalanche d’articles et d’hommages qui ont suivi l’annonce de la mort d’Ingmar Bergman, cet été, L’Heure du loup n’avait guère la part belle. Quelques commentaires plus ou moins acides (il est toujours plaisant d’aller cracher sur les tombes fraîches) le classaient même au rang des nanards du réalisateur. L’Heure du loup (1967) est cependant un très beau film fantastique, l’une des rares instances où le cinéma a pu faire toucher de l’œil l’incertitude du surnaturel. Bergman filme à la charnière entre les mondes, et le spectateur est tout aussi clivé que ses personnages. A voir, à revoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s