More Lorre

En ces temps fu-manchesques, pourquoi ne pas convoquer les mânes de Mr Moto ? Né sous la plume de John P. Marquand dans les années 30, Mr Moto, détective japonais, fut incarné à l’écran par l’admirable Peter Lorre, évidemment guère plus japonais que Christopher Lee (ou Boris Karloff) n’était chinois. Dans ces huit courts films de série B, tous réédités aujourd’hui en DVD, Peter Lorre, sous des déguisements tous plus transparents les uns que les autres, s’amuse comme un fou, sauve de naïfs Américains, infiltre une société d’assassins, joue les fantômes sur une jonque, refuse de découvrir la tombe de Gengis Khan (contrairement au Fu Manchu de Boris Karloff) et ne perd jamais son calme. Nous avons un petit faible pour le Londres de carton-pâte de Mysterious Mr Moto, et l’expédition chinoise de Thank You, Mr Moto, qui permet de retrouver, dans un second rôle émouvant et ambigu, Philip Ahn, un acteur américain d’origine coréenne au parcours singulier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s