Roman sanglant

Ce soir au Centre tchèque Myriam Prongué, sa traductrice, Xavier Galmiche, son postfacier, Frédéric Bègue, son éditeur et brillant compositeur présentaient Roman sanglant, de Josef Vachal, enfin traduit, enfin paru : c’est le bonheur de la journée. On l’espère bien visible et bien vivant, en ses beaux habits reliés et cartonnés de la maison Engouletemps, dans toutes les librairies de France. Et l’on y revient dès sa lecture finie. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s