L’esprit du lac

Il a fallu une bonne semaine au blog du Visage vert pour se remettre de ses aventures dans le nord-ouest américain. Qu’il fait gris à Paris, et que les arbres sont petits ! À Bremerton, non loin du chantier naval, nous avions eu le plaisir de rencontrer Jessica Amanda Salmonson, éditrice et novelliste de grand talent — et jardinière hors pair. Son Phantom Waters (dont nous vous donnerons quelque aperçu en français dans les mois qui viennent) a subtilement réveillé dans les paysages de la péninsule olympique, à l’ouest de l’état du Washington, un parfum d’ironique étrangeté. Salmonson, native de Seattle, s’empare dans ce mince recueil de légendes locales, indiennes et anglo-saxonnes, et en tire vingt-trois nouvelles à l’imagination et à la langue aussi riches que précises. Des rives de la Snoqualmie (de lynchienne mémoire : c’est le décor de son Twin Peaks) à Vancouver, Phantom Waters vient tirer des lacs, des chutes et des torrents esprits, goules, hybrides et fantômes, à moins qu’il ne retrace, dans « When The Woman Chief Was Young », une résurrection divine qui doit autant au mythe d’Isis et d’Osiris qu’à celui, finnois, de Lemminkainen et de sa mère. Qu’il fut doux de parcourir les forêts de la péninsule, ces spectres aux basques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s