Hibernatus

Englués dans un hiver qui a rouillé nos cervelles et nos claviers, nous sommes naturellement en retard sur notre programme. La petite sirène berlinoise est pour l’heure dans le (vrai) triangle des Bermudes ; nous ne désespérons pas de la sauver et vous donnerons de ses nouvelles très prochainement. Pour le reste, les projets avancent, même si c’est à la vitesse du bradype. Pourrions-nous vous suggérer d’aller, en attendant, explorer des littératures explosives et souterraines chez le Zaporogue, qui vient d’ouvrir son blog , à cette adresse  (http://lezaporogue.hautetfort.com) qu’un caprice de l’ordinateur nous empêche de mettre en lien ? (Damn the machines !)

2 réponses à “Hibernatus

  1. damned 😉

  2. Oui, c’est la vie… Mais les bourgeons repoussent et le visage reverdit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s