Brouillons

Diable, il y a deux brouillons dans la boîte (Les amours du poète, d’André Tubeuf, et le catalogue de l’exposition William Blake au Petit Palais, Paris) et il faudrait peut-être faire quelque chose pour les en extirper. Pas ce soir, hélas — où l’on se contentera de vous dire qu’après une brève expédition à Marseille, les livres du Visage vert sont en dépôt à l’Odeur du Temps, la belle librairie du centre ville, et que le Visage vert est de nouveau l’invité de Bulles Noires / Bulles de rêve, samedi 4 juillet, à (chez ?) Radio Libertaire. Et on peut l’écouter là

* Et hop ! Un lien en plus, celui qui mène tout droit chez Eric Poindron, qui a soumis l’un des membres de notre comité de rédaction à son terrible et passionnant étrange questionnaire… Si vous ne le connaissez déjà, dispersez-vous avec bonheur en ce somptueux capharnaüm.

** Et hop bis ! Les deux dernières publications du Visage vert, dûment chroniquées par Mister Nebal, sont maintenant également en vente chez Tschann, à Paris !

Une réponse à “Brouillons

  1. Et pourquoi pas « sur » Radio Libertaire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s