The Black Herald is coming.

Avant de replonger dans le vert d’une brasse que l’on espère un peu plus nerveuse, le Visage vert vous présente une toute jeune maison d’édition amie qui devrait publier en octobre ses deux premiers volumes. Black Herald Press est le fruit d’une rencontre entre poètes — l’anglais Paul Stubbs, la française Blandine Longre (qui, il faut le préciser, écrit en anglais) — et devrait nous faire revivre les grandes heures de l’édition poétique de langue anglaise en France entre les deux guerres — le Black Sun des époux Crosby, les Hours de Nancy Cunard. Les deux titres à paraître — Ex Nihilo (Paul Stubbs) ; Clarities (Blandine Longre) — sont deux œuvres sauvages aux fascinants parallèles. Black Herald Press se propose de publier au cours de l’année 2011 une revue (poésie et proses courtes en anglais) que nous attendons également avec une impatience non déguisée.

2 réponses à “The Black Herald is coming.

  1. On compte sur vous pour la traduction n’est-ce pas ASH… C’est drôle, en lisant le nom -beau- de la Maison j’ai pensé aussitôt à Mr & Mrs Woolf, à Monk’s House : la Hogarth (ou Hogard) Press…

    Cordialement,
    A.G

  2. C’est un magnifique projet ! Tenu par deux braves.
    Qu’Alain ne s’inquiète pas, je lui ferai les traductions…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s