Du beau monde au Black Herald

Il y a quinze ans naissait (ô nostalgie) la revue Le Visage vert. Trois cents exemplaires auto-produits, auto-distribués, auto-diffusés.  Seize ans plus tard, c’est au tour du Black Herald de tenter l’aventure exaltante, éprouvante aussi de la revue. À la suite des deux recueils déjà publiés, The Black Herald Magazine, polyglotte, s’attache à faire connaître une littérature contemporaine (mais pas seulement, puisqu’on trouvera Cioran, Verhaeren ou Trakl à son sommaire) d’une extrême diversité — poésie, courts textes en prose, nouvelles — en mettant l’accent sur le travail de la traduction, puisque nombre de textes sont présentés dans leur langue d’origine, et en traduction. Du français à l’anglais pour Verhaeren, Claro, Philippe Rahmy, Laurence Werner David ; du russe à l’anglais pour Mandelstam, de l’anglais au français pour les poètes contemporains Paul Stubbs, Tabish Khair, Valeria Melchioretto et quelques autres… Les traducteurs (Will Stone, Blandine Longre, John Taylor, Willem Groenewegen entre autres, souvent eux-mêmes poètes) ont belle part dans cette revue aux choix incisifs (aux commandes, Paul Stubbs et Blandine Longre), qui permettra notamment aux lecteurs français de découvrir une génération de poètes anglophones encore inédits en France (Sandeep Parmar, Andrew O’Donnell, Mark Wilson, Siddhartha Bose, Zachary Bos…). Et, oui ! Une nouvelle de Romain Verger et quelques-unes de ses très belles photos.  Sommaire complet ici, pré-commande en cours. On y reviendra à parution, soit janvier 2011. Longue vie au Black Herald Magazine !rectoverso-couv-issue-1-jpg.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s