La cause du fantastique

Oyez, amis du Visage vert. Nous serons à Sèvres ce 10 décembre 2011 au SEL, 41 Grande Rue, à l’occasion des 8e rencontres de l’Imaginaire, avec le numéro 19 et bien d’autres splendides productions. En prime, et dans le cadre des conférences-débats proposées à l’Esc@le, au 51 de la même Grande Rue, Anne-Sylvie Homassel (remplaçant René Réouven — ça va être dur !) débattra avec Jacques Baudou (auteur entre autres d’une belle anthologie du fantastique, parue chez Fetjaine) du fantastique — de 14 à 15 heures. C’est le moment ou jamais ! Il pousse en ce moment dans la presse dite littéraire un ennuyeux marronnier sur la mort du roman (bah), la supériorité du roman vrai (l’autobiographie littéraire, vous dit-on) sur le vrai roman (dont l’infirmité principale serait de ne proposer que de « petites histoires inventées ».) Vain débat (qu’en pense donc le chat de Marcel Broodthaers ?) mais dont un des effets nous semble être la marginalisation accrue, dans les médias généralistes, des littératures de genre, à l’exception du roman policier (au prétexte, sans doute, qu’il semble réaliste). On en dira sans doute un mot à Sèvres. Autres conférences à l’Esc@le : le steampunk, avec Étienne Barillier, de 11h30 à 12h30 ; les détectives de l’étrange, avec Richard Nolane, Fabrice Bourland, Marc Madouraud et Xavier Mauméjean, de 16h30 à 17h30. Et une rencontre avec Jacques Sadoul (présenté par Joseph Altairac) de 15h15 à 16h15.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s