Huit à Charybde

C’était donc hier à Charybde (dont on remercie chaudement l’équipe).

Et voilà la liste des huit livres dont nous avons eu le plaisir de parler :

Le Golem / Gustav Meyrink (traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre)

Les Confessions du pécheur justifié / James Hogg (traduit de l’anglais par Dominique Aury)

Lucifer et l’enfant / Ethel Mannin (traduit de l’anglais par Jack Light)

Le Stradivarius perdu / John Meade Falkner (traduit de l’anglais par Michel Desforges)

Sept personnages / Max Beerbohm (traduit de l’anglais par Norbert Gaulard et Anne-Sylvie Homassel)

Le Cheval impossible / Saki (traduit de l’anglais par Raymonde Weil et Michel Doury)

La Chaîne d’or / Alexandre Grine (traduit du russe par Paul Lequesne)

Fantômes du cinéma japonais / Stéphane du Mesnildot

Et tous ces ouvrages vous sont présentés sur une table de la librairie Charybde (129 rue de Charenton, Paris) pendant un mois, en attendant le prochain Libraire du mois… Merci à tous les amis du Visage vert qui ont fait le déplacement. Prochains rendez-vous en novembre (L’Autre Livre, Pau…) !

4 réponses à “Huit à Charybde

  1. Soirée superbe. Merci pour ces introductions à des auteurs trop méconnus.

  2. Regrette amèrement de n’avoir pas été là pour vous tirer les vers du nez. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s