22, voilà le 22

Dans quelques jours dans les meilleures librairies, le numéro 22 du Visage vert. Au sommaire :

• « Mon ami Hermann » (Lucien Prévost-Paradol)
• « La Double vie de Prévost-Paradol » (Norbert Gaulard)
• L’Extincteur à fantôme (Gelett Burgess, traduit de l’anglais par Jean-Louis Corpron)
• « Scotland Yard au pays d’Hoffmann » (François Ducos)
• « L’Argonaute et la sirène » (Camille Mauclair)
• « Du côté des loups (1ère partie) » (Michel Meurger)
• « Le Château » (Romain Verger)
• « La Peur » (Rodolphe Töpffer, illustré bien sûr par l’auteur)
• « L’affaire de l’étui à cigares » (Bret Harte, traduit de l’anglais par Anne-Sylvie Homassel)
• « Une mystérieuse affaire de détective » (Stephen Leacock, traduit de l’anglais par Jean-Louis Lassère)

Et ci-dessous, un très joli Gustave Doré que vous y retrouverez aussi.

topffer

L’équipe aura le plaisir de vous présenter ce numéro au Marché de la poésie : nous y partagerons comme tous les ans un stand avec nos amis de L’OEil d’or et de Notes de Nuit (c’est Place Saint-Sulpice, à Paris, du 6 au 9 juin 2013). Et à Lyon, le 15 juin, à la librairie Point d’Encrage, où nous nous rendrons en compagnie de Romain Verger qui (seul auteur contemporain de ce numéro 22 du Visage vert) vient par ailleurs de publier au Vampire Actif Fissions, un court roman viscéral et terrien d’horreur familiale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s