Archives de Tag: Anne-Sylvie Salzman

Naissance outre-Manche

Comme nous l’a gentiment dit l’ami Jean-Daniel Brèque, il n’y a pas que le jeune (Prince) qui soit venu au monde hier outre-Manche. Tartarus Press a reçu en ce 22 juillet les 300 cents exemplaires de Darkscapes, un recueil de 15 nouvelles d’Anne-Sylvie Salzman, traduites de l’anglais par William Charlton, deux auteurs qui figurent aussi au tableau de chasse du Visage vert. Huit desdites nouvelles ont déjà été publiées en français par le Visage vert, dans le recueil Lamont.

On en profite pour dire tout le bien qu’on pense de Tartarus, superbe maison britannique qui publie depuis plus de 15 ans de très beaux livres et des auteurs remarquables (Arthur Machen, Sylvia Townsend Warner, Robert Aickman, Sarban, Ralph Adams Cram, Lafcadio Hearn, Marcel Schwob, M. P. Shiel, Edith Warton, Edward Heron Allen, entre autres, et du côté des vivants Rhys Hughes, Mark Samuels, William Charlton, Angela Slatter, Nike Sulway…) Et la revue Wormwood

(Plus d’infos : consultez ici la liste des ouvrages disponibles et ici celle des titres épuisés…)

darkscapes

Publicités

Sur l’agenda du Visage vert

Février, c’est la rentrée. Le Visage vert sort sans crainte de son hibernation annuelle (qui n’a guère duré qu’un mois) pour quelques excellentes causes. La revue et la maison d’édition tiendront un stand à Zone Franche, à Bagneux, en région parisienne, du 10 au 12 février. Simultanément, l’un de nos auteurs, Anne-Sylvie Salzman, fera un saut aux Dystopiales (c’est à Paris, à la librairie Charybde) le vendredi 10 à partir de 17 heures. Et le 14 février, on attend les Parisiens et assimilés très nombreux à partir de 19 heures à la librairie Le flâneur des deux rives, rue Monsieur le Prince, à Paris toujours, pour vous présenter notre dernière publication en date, les Divertissements transylvaniens du Chilien Christian Vila Riquelme, traduit de l’espagnol par Philippe Muller er illustré par Raul Schneider.

Dystopiales… :

… et Flâneur

Et pour finir, youpi la vie, Le Visage vert est de nouveau en lice pour le Grand prix de l’imaginaire.