Archives de Tag: Salon du livre

Non, Le Visage vert n’est pas au Salon du Livre…

Mais il s’incarnera en quelques-uns de ses aimables collaborateurs qui, habilement grimés, passeront voir des amis : Le Sonneur en T16, Asphalte en K83, Aux Forges de Vulcain en J47, Zulma en S41 et quelques autres. Il vous signale aussi qu’à l’occasion de la rétrospective Kyoshi Kurosawa à la Cinémathèque française, il va se décider à chroniquer l’indispensable Fantômes du cinéma japonais de Stéphane du Mesnildot (depuis six mois qu’il le promet). Et qu’en attendant la nouveauté de mars de la maison (Exit Vienna, de Jean-Pierre Naugrette), il vous invite très vivement à découvrir La trilogie babylonienne de Sébastien Doubinsky, que son auteur présentera le 22 mars à la librairie Scylla, à Paris : qu’on se le dise !

Publicités

Le Sonneur en G64

En attendant des nouvelles imminentes du Visage vert (publications, déménagement, etc : vous en saurez plus la semaine prochaine), quelques mots de nos amis du Sonneur, qui vient de publier deux délicieux ouvrages que nous ne pouvons que vous conseiller d’acheter et de lire. Qui a assassiné Mozart, d’ E. W. Heine, est un court recueil d’enquêtes sur quelques grandes figures de la musique classique (Mozart, Haydn, Paganini, Berlioz et Tchaikovsky), traduit d’un clavier léger et subtil par un des piliers du Visage vert, Elisabeth Willenz. Les Mémoires d’un libraire pornographe, quant à lui, est un savoureux pêle-mêle d’anecdotes délirantes sur le monde parallèle des amateurs de littérature érotique et pornographique. Ce texte écrit en anglais par un libraire belge sous le pseudonyme d’Armand Coppens, traduit en français dans les années 70, n’avait pas été réédité depuis. C’est fait avec brio par Le Sonneur, dans une édition entièrement révisée, et avec une préface d’Emmanuel Pierrat, avocat, éditeur et collectionneur… On n’oubliera pas non plus le magnifique Apaiser la poussière, le premier roman de Tabish Khair traduit par Blandine Longre. Tabish Khair, auteur indien d’expression anglaise, est une des étoiles montantes de la littérature anglophone et l’on attend avec hâte la traduction française de The Thing about Thugs, son intrigant roman victorien… Autres merveilles du Sonneur : Avatar, de Théophile Gautier, La Brebis galeuse d’Asciano Celestini, Le Voyage vers le Nord de Karel Capek… Et bien d’autres livres à découvrir ici. Ou au Salon du livre, du vendredi 18 au lundi 21, stand G64.